≡ calendrier-scolaire.edu ⇒ Vacances Scolaires 2021 Officielles .gouv & Jours Fériés - Congés scolaires 2020-2021-2022-2023 Jours Fériés | Zones Académiques : A, B, C, Corse, DOM-TOM Outremer

Calendrier Scolaire
Vacances Scolaires 2021 - 2022 - 2023



Vous trouverez ci-dessous, les calendriers des vacances scolaires pour les 3 prochaines années scolaires à venir, comme publiés au Journal officiel de la République française.

De manière générale, le rythme scolaire est défini par 7 semaines de cours suivies de 2 semaines de vacances avec les mois de juillet et août constiturant les grandes vacances d'été.
Les dates des vacances d'Hiver et de Printemps sont étalées suivant les 3 zones académiques détaillées plus bas, afin de fluidifier les départs et retours de vacances.

les vacances scolaires

   Zones Académiques • A, B, C

Carte académies de la zone A des vacances scolaires
Carte ZONE A
Vacances Scolaires
Carte académies de la zone B des vacances scolaires
Carte ZONE B
Vacances Scolaires
Carte académies de la zone C des vacances scolaires
Carte ZONE C
Vacances Scolaires

L'académie de Corse et celles des Départements et Territoires d'Outre-Mer (DOM-TOM) ne rentrent pas dans le cadre de ce zonage. Elles déterminent indépendamment leurs dates de rentrée et de début & fin de congés scolaires.
Vous pouvez consulter les dates des congés scolaires, spécifiques à ces zones, en suivant les liens ci-dessous :

   Dates des Vacances Scolaires • Calendrier par Zone

Quand commencent et finissent les vacances ?

  • DÉBUT des vacances ⇒ les vacances débutent après le dernier cours des jours indiqués dans les calendriers ci-dessous.
    Les vacances débutent officiellement le samedi, mais les élèves n'ayant pas cours le samedi sont vacances le vendredi après les cours.
  • RETOUR en cours ⇒ la reprise des cours s'effectue le matin des jours indiqués dans les calendriers ci-dessous.

Vacances Scolaires 2020-2021

Calendrier Scolaire 2020-2021
Zone A Zone B Zone C
Rentrée Scolaire
2020
Vacances TOUSSAINT
2020


Vacances NOËL
2020


Vacances HIVER
2021






Vacances PRINTEMPS
2021






Pont ASCENSION
2021


Vacances ÉTÉ
2021
calendrier 2021 avec vacances scolaires
Calendrier Académique 2020-2021
avec Vacances Scolaires

  • 7 mois par face :
    • recto : août 2020 à février 2021
    • verso : mars 2021 à septembre 2021
  • Calendrier rigide sur carton.
  • Impression 4 couleurs + 1 trou de suspension.
  • Fabriqué en France

Plus de détails ⟫

Vacances Scolaires 2021-2022

Calendrier Scolaire 2021-2022
Zone A Zone B Zone C
Rentrée Scolaire
2021

(la rentrée des enseignants est le )
Vacances TOUSSAINT
2021


Vacances NOËL
2021


Vacances HIVER
2022






Vacances PRINTEMPS
2022






Pont ASCENSION
2022


Vacances ÉTÉ
2022

Calendrier interactif des vacances scolaires

Ci-dessous est le calendrier officiel interactif des vacances scolaires. Il inclut toutes les zones (y compris Corse et Outremer) ainsi que toutes les dates de départ en vacances et rentrées scolaires pour les élèves et enseignants.
Pour en savoir plus sur une plage de date, il suffit de cliquer sur le bandeau coloré en rouge sur le calendrier.
Il est également possible de faire défiler les mois avec les flèches en haut du calendrier et de changer de périodicité de visualisation (mois/semaine/jour).

Calendrier Scolaire au format iCal

Si vous souhaitez intégrer directement le calendrier scolaire officiel du gouverment à vos différents outils numériques - comme Google Agenda - suivez le lien ci-dessous (Le calendrier global ainsi que les calendriers spécifiques à chaque zone sont disponibles.) : Le calendrier scolaire officiel - Format iCal ⏩

   CARTE des Zones Scolaires & Académies

carte des zones scolaires & académies des vacances scolaires
Carte des Zones & Académies des vacances scolaires

   Télechargement des Calendriers Scolaires • Format PDF

Calendriers Scolaires 2020-2021 en PDF

Calendrier Scolaire 2020-2021
Calendrier Scolaire 2020-2021

Calendriers Scolaires 2021-2022 en PDF

Calendrier Scolaire 2021-2022
Calendrier Scolaire 2021-2022

Jours Fériés

En plus des vacances scolaires, il y a 11 jours fériés par année civile en France.
En voici les dates pour les prochaines années dans le tableau ci-dessous :

Jour Férié Date jours fériés 2020 Date jours fériés 2021 Date jours fériés 2022
Jour de l'an mercredi 1er janvier 2020 vendredi 1er janvier 2021 samedi 1er janvier 2022
Lundi de Pâques lundi 13 avril 2020 lundi 5 avril 2021 lundi 18 avril 2022
Fête du Travail vendredi 1er mai 2020 samedi 1er mai 2021 dimanche 1er mai 2022
Victoire des Alliés 1945 vendredi 8 mai 2020 samedi 8 mai 2021 dimanche 8 mai 2022
Jeudi de l'Ascension jeudi 21 mai 2020 jeudi 13 mai 2021 jeudi 26 mai 2022
Lundi de Pentecôte lundi 1er juin 2020 lundi 24 mai 2021 lundi 6 juin 2022
Fête Nationale mardi 14 juillet 2020 mercredi 14 juillet 2021 jeudi 14 juillet 2022
Assomption samedi 15 août 2020 dimanche 15 août 2021 lundi 15 août 2022
La Toussaint dimanche 1er novembre 2020 lundi 1er novembre 2021 mardi 1er novembre 2022
Armistice 1918 mercredi 11 novembre 2020 jeudi 11 novembre 2021 vendredi 11 novembre 2022
Noël vendredi 25 décembre 2020 samedi 25 décembre 2021 dimanche 25 décembre 2022

Organisation de l’école en France

  • L’instruction est obligatoire à partir de 3 ans.
  • Les programmes scolaires sont nationaux & obligatoires pour tous le monde (élèves et professeurs).
  • L’enseignement est organisé par cycles, chacun d’une durée de trois ans.

Les cycles scolaires Français

Cycle 1 : Apprentissages Premiers

  • Petite section (École maternelle)
  • Moyenne section (École maternelle)
  • Grande section (École maternelle)

Cycle 2 : Apprentissages Fondamentaux

  • CP (École élémentaire)
  • CE1 (École élémentaire)
  • CE2 (École élémentaire)

Cycle 3 : Consolidation

  • CM1 (École élémentaire)
  • CM2 (École élémentaire)
  • 6ème (Collège)

Cycle 4 : Approfondissements

  • 5ème (Collège)
  • 4ème (Collège)
  • 3ème (Collège)

Le Lycée d’Enseignement Général et Technologique (LEGT)

  • Seconde
  • Première
  • Terminale

La Seconde est un enseignement commun à tous les élèves. En fin de Seconde, les élèves peuvent choisir de s’orienter en voie générale ou voie technologique.
À l’issue du lycée, le diplôme du baccalauréat valide les connaissances du cyle des études secondaires. C’est le grade qui permet, aux élèves le désirant, de continuer en études supérieures (université, classes préparatoires, écoles spécialisées).

Voie Générale

À partir du baccalauréat général 2021, les trois séries générales : ES, L et S disparaissent pour laisser place à des des spécialités, choisies en fin de Seconde.

Voie technologique

La voie technologique prépare à des études supérieures technologiques (STS, IUT) pouvant aboutir à une licence professionnelle ou un diplôme d’ingénieur.

Les 8 séries du baccalauréat technologique sont les suivantes :

  • STL : Sciences et Technologies de Laboratoire
  • STMG : Sciences et Technologies du Management et de la Gestion
  • ST2S : Sciences et Technologies de la Santé et du Social
  • STHR : Sciences et Technologies de l’Hôtellerie et de la Restauration
  • STAV : Sciences et Technologies de l’Agronomie et du Vivant
  • STI2D : Sciences et Technologies de l’Industrie et du Développement Durable
  • STD2A : Sciences et Technologies du Design et des Arts Appliqués
  • S2TMD : Techniques de la Musique et de la Danse

Autres informations sur les Vacances scolaires

Vous trouverez ici toutes les mesures prises par le gouvernement pour lutter contre la crise sanitaire du covid-19 et ayant un impact sur les vacances scolaires et la scolarité en France. Elles sont classées par ordre chronologique.

Coronavirus : des vacances d'été 2020 annulées ou raccourcies ?

[Mise à jour : ]

Du retard a été accumulé par tous les élèves durant le confinement et la crise du COVID-19, cependant, les grandes vacances d'été ne seront ni raccourcies ni annnulées en 2020.

Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a confirmé, lors d'une déclaration en mai 2020, que les vacances d'été débuteraient bien le 4 juillet 2020 comme prévu initialement

S'agissant des vacances d'été, et là encore sous réserve de l'évolution de l'épidémie et de possibles restrictions très localisées, nous privilégions une hypothèse raisonnable. Les Français pourront partir en vacances en France au mois de juillet et au mois d'août, en métropole et dans les outre-mer.
Les vacances d'été seront maintenues, avec des colonies de vacances éducatives ainsi que des modules scolaires gratuits.

Où sera-t-il possible de partir pendant les grandes vacances d'été 2020 ?

  • France : Depuis le 2 juin 2020, les déplacements à l'intérieur du territoire français sont à nouveau autorisés sans limite, la règle des 100 kilomètres n'est plus en vigueur. Auncun problème donc pour partir en vacances où vous le souhaitez en France. Les colonies de vacances & les camps de vacances seront autorisés cet été.
  • Europe : Concernant les voyages en Europe, le 1er ministre Édouard Philippe avait exprimé sa volonté de les autoriser cet été, grâce à une "coordination" au niveau européen. Emmanuel Macron a ensuite annoncé le 14 juin que la France rouvre ses frontières, sans contrôle, avec l'espace Schengen à partir du 15 juin 2020.
  • Monde : Pour partir en vacances dans d'autres pays que la France et les pays européen, cela se fera au cas par cas à partir du 1er juillet 2020, en fonction des mesures sanitaires mises en place par les pays de destination.

En savoir+ sur le Coronavirus & le Calendrier Scolaire ⟫

deux semaines de congés payés introduits en 1936 par le Front populaire

En 1960, la rentrée est avancée au 16 septembre et le début des grandes vacances est fixé au 28 juin. Les grandes vacances atteignent leur apogée avec dix semaines!

Avec l’essor du tourisme, le concept de «zonage» est créé. Il se met en place dans les années 60. Ces zones servent à différer le départ des vacances d’été et à éviter les fameux ralentissements sur les routes des vacances. Après deux zones, le découpage s’élargit à trois en 1971, et est redessiné récemment prenant en compte la nouvelle carte des régions.

En 1981, la donne change avec la déchristianisation des vacances. Les vacances de Pâques sont ainsi rebaptisées «de printemps».
Sous l’impulsion des mouvements pédagogiques exigeant un rééquilibrage des vacances scolaires, les vacances d’été sont raccourcies (deux semaines de moins), au profit des vacances de la Toussaint (dix jours) et d’hiver, deux semaines. Les deux semaines de vacances de septembre disparaissent définitivement avec l’extinction de la petite paysannerie française.

La fameuse règle d’alternance voulue par l’Éducation nationale- deux semaines de congé puis sept semaines travaillées- temps jugé nécessaire pour permettre de récupérer selon les spécialistes, ne s’applique donc pas cette année. Ce principe adopté en 1985, n’est en réalité pas souvent respecté, du fait du zonage.

Depuis 2015, pour satisfaire certaines industries du tourisme, les congés de printemps ont été avancés afin de permettre à certains Français d’aller dévaler les pistes neigeuses.

Sous l’Ancien Régime, les jours de congés correspondent essentiellement aux fêtes chrétiennes et au calendrier liturgique (Epiphanie, Saint-Charlemagne, Sainte Geneviève, Pentecôte, Carnaval, Assomption, Toussaint, Sainte-Catherine, Ascension, Fête-Dieu, fête paroissiale etc). Le plus gros des congés étant condensé sur août/septembre. Ces vacances d’été correspondant en effet à l’aide que les enfants devaient apporter lors des vendanges et de la moisson.

Mais même ainsi les usages en matière de début des congés et de durée de ceux ci restent essentiellement locaux et le resteront longtemps d’ailleurs: ainsi début 1600, au collège d’Arras la sortie a lieu le 25 août et les vacances durent jusqu’au 10 octobre; au collège d’Abbeville, au XVIIIe siècle, les vacances débutent le 15 août et durent environ un mois et demi.

Avec la révolution, la durée des vacances reste fixée à une soixantaine de jours entre le milieu d’août et la fin septembre et des jours de repos sont prévus à certains moments de l’année.

Une fois la période révolutionnaire terminée, retour aux pratiques d’antan : dans toutes les écoles, les congés dits extraordinaires (donc autres que ceux d’été) sont liés à nouveau aux fêtes religieuses comme par le passé. Mais avec une volonté de réduire le nombre de ces petits congés.

Ainsi au début du Consulat en 1800 les seules vacances accordées sont celles d’été et il faudra attendre 1860 pour que Napoléon III accorde 5 jours de vacances supplémentaires pour les fêtes de Pâques.

Il est même question à cette époque de réduire les vacances dans les écoles secondaires à une quinzaine de jours en août. Un arrêté du 2 septembre 1800 va aller jusqu’à les supprimer, accordant seulement « aux élèves qui se seront bien conduits, la permission d’aller en vacances tous les deux ans ».

Finalement en 1803 on revient aux pratiques d’antan en réinstaurant 7 semaines de congés d’été ainsi que d’autres petites périodes de vacances au cours de l’année.

La durée de ces congés d’été est toutefois très fluctuante et va dépendre essentiellement des pratiques de vie des différentes époques : d’une société essentiellement paysanne jusqu’au milieu du 20ème siècle la France va en effet se transformer peu à peu en une société de consommation et de loisirs avec les premiers congés payés et l’apparition du tourisme ; tout cela va nécessairement influer sur les vacances de nos chères têtes blondes.

Et c’est ainsi qu’en 1814 on rabote un peu les vacances d’été : on en est à 6 semaines.

En 1851, il est confié aux recteurs départementaux le soin de fixer la date et la durée des vacances d’été entre août et octobre pour une durée de l’ordre d’un mois.

En 1875, le début des congés est fixé au 9 août.

1882 marque la grande année de l’éducation nationale puisque la loi Ferry rend l’école laïque, publique et obligatoire. Mais en pratique ne nous leurrons pas, cela ne va pas changer grand-chose dans l’immédiat.

D’abord parce que ce seront les préfets qui désormais vont donner la date de départ en vacances ; on est donc toujours sur des plages de vacances différentes en fonction des départements. Rien n’est uniformisé.

Et surtout l’absentéisme ne va pas disparaître comme ça. On estime en 1890 qu’il est de l’ordre de 15 %. En 1929, le taux d’absentéisme est encore d’environ 10 % et c’est en 1942 que le régime de Vichy décide de supprimer les allocations familiales aux familles coupables de ne pas envoyer leurs enfants à l’école.

Toutefois il faut bien garder en tête que globalement la situation des villes et des campagnes est très différente : dans les écoles primaires rurales, l’absentéisme saisonnier est beaucoup plus important que dans les villes. Ainsi le Manuel général de l’instruction primaire signale en 1834 que, des premiers jours d’avril ou de mai jusqu’à la fin d’octobre ou quelquefois de novembre, « le retour régulier des travaux agricoles enlève à nos écoles toute leur population ». Ce sera un mal récurrent chaque année qui ne va réellement disparaître qu’avec la fin de la petite paysannerie française au XXème siècle.

En 1888 la durée des congés d’été passe de 4 semaines à 9 semaines.

L’arrêté du 4 janvier 1894 restreint les grandes vacances à six semaines, mais prévoit que « lorsque les besoins des populations l’exigent et avec l’assentiment du conseil municipal », la fermeture des classes peut être limitée à quinze jours.

L’arrêté du 24 juillet 1905 s’attaque aux congés extraordinaires et les réduit à une semaine pour les fêtes de Pâques, au premier de l’an, au lundi de Pentecôte et au lendemain de la Toussaint; s’y ajoutent les jours de fêtes patronales et la célébration du 14 juillet.

En 1912, le début des ‘’grandes vacances’’ est avancé au 14 juillet ; mais elles durent jusqu’au 1er octobre.

En 1922 le manque de main d’oeuvre dans les champs se fait cruellement sentir. Le ministre de l’Instruction publique octroie donc aux écoliers deux semaines de vacances supplémentaires afin qu’ils puissent aider au travail agricole.

En 1925, les petites vacances sont à l’honneur ! on a désormais deux semaines de vacances à Noël ; les vacance de Pâques passent d’une semaine à deux.

Sous le Front populaire, en 1936, des ‘’petites vacances’’ apparaissent : quatre jours en février, si Pâques arrive tard ; quatre jours à la Pentecôte, si Pâques est tôt.

Premiers congés payés en 1936

En 1938 le ministre Jean Zay considère, dans une note officielle au Conseil supérieur de l’éducation nationale, que « les vacances des enfants doivent être mises en harmonie avec les congés payés des parents » . L’arrêté ministériel du 11 juillet 1938 fixe donc les dates et durées des congés comme suit : deux jours pour la Toussaint, dix jours pour Noël et le jour de l’an, un jour pour mardi-gras, quinze jours pour Pâques, le lundi de Pentecôte et des vacances d’été du 15 juillet au 30 septembre.

En 1959, les grandes vacances sont déplacées dans leur ensemble de deux semaines : elles commencent plus tôt ( le 1er juillet) et finissent plus tôt ( à la mi-septembre ) ; on définit également trois zones académiques décalées l’une par rapport à l’autre en particulier pour les petits congés.

Camping à Trouville (14) en 1952

En 1960, les vacances d’été débutent le 28 juin et se terminent le 16 septembre. Mais la France est encore majoritairement paysanne et la circulaire fixant le calendrier scolaire de l’année 1960/1961 précise qu’il est prévu des autorisations d’absences entre les 15 et 30 septembre accordées par l’Inspecteur d’académie, sur demande des personnes responsables, aux enfants ayant au moins douze ans qui sont occupés aux travaux agricoles (article 5, loi du 28 mars 1882), dans les départements viticoles compte tenu des travaux de vendanges (Circulaire du 19 septembre 1960).

En 1972, (après les jeux olympiques d’hiver de Grenoble) les vacances d’hiver deviennent désormais une véritable institution et un marqueur de notre temps : les loisirs et le tourisme se diversifient considérablement et cela ne va plus s’arrêter !

Déjà en 1910 ! Skieurs de Morez - Jura

Début des années 80 : rééquilibrage des vacances scolaires :

  • « les grandes vacances » devenues « les vacances d’été » vont être amputées de 2 semaines au profit des vacances de la Toussaint avec 10 jours accordés de la fin octobre au 2 novembre, et d’hiver : 2 semaines reparties entre février et mars suivant les académies.

  • Les deux semaines de vacances de septembre disparaissent définitivement avec l’extinction de ce que l’on a appelé la petite paysannerie française ; nous sommes définitivement rentrés dans l’ère de la société de loisirs !

"Six semaines,
c’est suffisant " : c’est ce que pense Vincent Peillon à propos des
vacances d’été. Un retour à six semaines de vacances d’été, réparties en deux
zones, pourrait donc être envisagé à partir de 2015. L’annonce a provoqué un tollé ; mais en regardant l’évolution du
calendrier scolaire en France à travers les décennies, cette proposition ne
paraît pourtant pas invraisemblable.

Le calendrier scolaire tel qu’on le connaît
aujourd’hui, avec cinq périodes de vacances et trois zones, n’existe que depuis
le milieu des années 80. Le calendrier actuel tente de respecter le principe de
deux semaines de repos pour sept semaines de travail.

Des vacances du secondaire taillées
pour la bourgeoisie, puis pour le travail aux champs
Les parents et grands-parents n’avaient pas le même rythme de vacances que leurs enfants
aujourd’hui. Le calendrier scolaire est le fruit d’une lente évolution qui
trouve ses origines au début du XIXe siècle : les élèves des collèges et des
lycées ont alors un mois et demi de vacances, du 15 août au 1er octobre. Une
période qui correspond au temps de la chasse, période importante pour les
familles nobles et bourgeoises dont les enfants sont les seuls à accéder à
l’enseignement secondaire.

Petit à petit, alors que
la date de la rentrée reste fixée au 1er octobre, le début des vacances est avancé
: d’abord au 9 août (en 1875), puis au 1er (en 1891), pour se retrouver fixé le
14 juillet à partir de 1912. A mesure que l’école se démocratise, les vacances
d’été doivent tenir compte du fait que les enfants et les adolescents doivent
aider leurs parents à la période des récoltes. Une réalité qui évolue au fil du temps et qui progressivement ne se justifie plus. En 1959, le début des vacances est
avancé au 1er juillet, et en 1983 la rentrée est fixée début septembre.

Une uniformisation du primaire sous
le Front Populaire
Les petites vacances ne
font leur apparition que très tard, avec six jours accordés après Pâques dès

Ce n’est qu’en 1925 que les écoliers du secondaire disposent de deux
semaines à Noël. Les vacances de Pâques apparaissent en 1875, elles durent alors une semaine. Un embryon de vacances d’hiver, sous la forme de quatre jours vaqués, est créé par le Front Populaire soit autour de Mardi Gras, soit autour de la Pentecôte (en fonction de la date
de Pâques). Les vacances de février ne seront instituées qu’en 1972… grâce aux
Jeux olympiques d’hiver organisés à Grenoble !
Et pour le primaire ? Très
longtemps, les vacances de l’école élémentaire ne sont pas pilotées au niveau
de l’Etat. Si la durée des congés d’été (six puis huit semaines) est la même partout
en France, chaque préfet décide du moment où les vacances commencent et
finissent. Il faut attendre 1939 et l’action du ministre du Front Populaire
Jean Zay pour que le calendrier de l’élémentaire soit uniformisé partout en France,
et calqué sur celui du secondaire.

De deux à… 28 zones
Les zones, quant à elles,
sont aussi une création récente. Leur première apparition date de l’année
scolaire 1964/1965. Au nombre de deux, elles servent alors à différer le départ
en vacances d’été (comme le souhaiterait actuellement Vincent Peillon). Après
une année en zone unique, en 1970/71, l’année suivante, 1971/72, les trois
zones (A, B et C ou parfois 1, 2 et 3) font leur apparition, d’abord pour les
vacances d’hiver, puis pour celles de Pâques (renommées “vacances de
Printemps” en 1985).

L’objectif est économique
: éviter les embouteillages sur la route des vacances, et l’engorgement des
destinations touristiques comme les stations de sports d’hiver. Jusqu’en 1995, le
nombre et la composition des zones changent chaque année ou presque. Entre 1980
et 1982, il y a autant de zones que d’académies, soit 28 au total, chacune décidant
les dates de ses vacances. Il faut donc attendre l’année 1995/96 pour voir
apparaître les trois zones que l’on connaît à l’heure actuelle.

Le XIXe siècle marque l’essor de la bourgeoisie. Cette nouvelle classe sociale cherche à adopter le mode de vie de l’aristocratie en achetant des maisons à la campagne pour y passer des vacances. Les enfants de l’aristocratie et de la bourgeoisie rejoignent donc leurs parents à la campagne notamment pour chasser. Les vacances scolaires duraient alors du 15 août au 1er octobre. Il n’existait pas encore de vacances intermédiaires car la majorité des enfants étaient internes et les déplacements prenaient trop de temps. Les écoliers disposaient seulement de 6 jours de semaines de vacances à Pâques afin de laisser les familles célébrer cette fête religieuse.

Tout au long du XIXe siècle les vacances scolaires vont avancer dans le temps pour débuter ainsi les premiers jours d’août. Les recteurs disposaient alors de 8 jours de congés à donner aux élèves quand ils jugeaient bon dans l’année scolaire.

En 1925, deux semaines de vacances apparaissent à Pâques et à Noël.

Durant le Front Populaire (élu en 1936), une nouvelle coupure apparaît à la Toussaint et à Mardi gras. C’est le début des vacances d’automne et d’hiver.

En 1959, les vacances d’été sont avancées au 1er juillet pour s’achever mi-septembre.

En 1972, pour développer le tourisme dans les stations de sport d’hiver sont instituées les vacances d’hiver ainsi que le zonage A.B.C. Cela permet ainsi de développer l’économie et de limiter les embouteillages.

En 1983 les vacances d’été sont réduites à deux semaines afin de développer les vacances intermédiaires. Le rythme de 7 semaines de cours/2 semaines de vacances est conseillé par tous les spécialistes de l’enfance mais n’est pas toujours mis en application en raison de la pression des différents acteurs touristiques du pays.

vacances scolaires gouv


Mis à jour le